Yémen : Ban Ki-moon demande aux parties au conflit de permettre aux pourparlers de paix de commencer

Écouter /

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exhorté mardi toutes les parties au processus de paix au Yémen à discuter de bonne foi avec son Envoyé spécial pour ce pays, Ismail Ould Cheikh Ahmed, de sorte que les négociations puissent commencer sans plus tarder.

« Le Secrétaire général rappelle l’engagement de toutes les parties à une cessation des hostilités, qui a pris effet le 10 avril, et à la convocation de pourparlers inter-yéménites au Koweït le 18 avril », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

M. Ban a noté que la délégation du gouvernement yéménite était arrivée au Koweït et s’est réjoui de la participation attendue aux pourparlers d’Ansar Allah (aussi appelé les Houthis) et de représentants du Congrès général du peuple (GPC).

« Le Secrétaire général est convaincu que cette occasion pour faire avancer le processus permettra de résoudre les questions en suspens et de mettre bientôt fin à ce conflit prolongé. Le peuple yéménite et la région n’en méritent pas moins », a ajouté le porte-parole.

Vendredi dernier, à l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed avait averti les parties que seuls des compromis difficiles permettront d’obtenir un accord global lors de la reprise des pourparlers de paix.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...