Voix de femmes – Burundi : l'autonomisation des femmes passe par l'épargne et le micro-crédit

Écouter /

Un groupe de femmes villageoise de Nozi, au Burundi, aides de leurs house, se préparent en chantant, à participer au terrassement d’un terrain accidenté pour la conservation et l’irrigation, en vue de la préparation de la plantation de cultures (Photo ONU / Pénangnini Toure)

La vie des femmes rurales pauvres au Burundi est en train de changer grâce à l’auto-assistance des groupes d’épargne et de prêt, confirme une experte en genre du pays.

Les femmes qui gagnaient à peine 50 cents par jour ont été en mesure de mettre leurs enfants à l’école et de construire une maison, déclare Josée Ntabahungu, qui travaille au Burundi, pour l'ONG Care international, où elle est chargée de l'égalité des sexes et est gestionnaire du programme d’autonomisation des femmes.

De passage récemment à New York, elle est intervenue, dans le cadre de la 60ème session de la Commission de la condition de la femme devant un Groupe de haut niveau des Nations Unies sur l’autonomisation économique des femmes.

Interview: Josée Ntabahungu, gestionnaire du programme d’autonomisation des femmes, Care International Burundi ; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...