UNICEF: les inégalités se creusent entre les enfants dans les pays à haut revenu

(Image : Rapport UNICEF)

Les inégalités se creusent entre les enfants dans les pays à haut revenu et plus de 10% des enfants vivent dans la pauvreté, d'après un nouveau rapport publié par le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Le rapport intitulé « Bilan 13, Equité entre les enfants : Tableau de classement des inégalités de bien-être des enfants dans les pays riches", établit le classement de 41 pays de l'UE et de l'OCDE et cherche à savoir jusqu'où les sociétés riches laissent se creuser le fossé entre les 10% d'enfants les plus pauvres et les enfants qui se situent dans la partie médiane de la distribution.

Le rapport s'intéresse aux inégalités sur 4 angles : en matière de revenus, d'éducation, de santé et de satisfaction dans la vie et à partir de données recueillies entre 2002 et 2014.

Le Danemark est en tête du classement général avec l'inégalité la plus faible entre les enfants. Il arrive dans le premier tiers dans chacun des quatre domaines. Les inégalités au Canada, en France en Islande et en Suède se sont aggravées. Aussi les données montrent que l'écart de satisfaction a augmenté dans plus de la moitié des pays, en particulier en Belgique, en Espagne et en République tchèque. Israël et la Turquie occupent les dernières places du classement global.

Même si le rapport n'identifie les raisons spécifiques derrières les écarts, il permet toutefois de tirer des recommandations.

Le Bilan Innocenti 13 recommande aux gouvernements de mettre fin aux politiques en silos et de faire porter les efforts sur les enfants les plus pauvres.

Il s'agit notamment de protéger les revenus des foyers avec les enfants les plus défavorisés, améliorer la réussite scolaire des enfants les moins avantagés; promouvoir et soutenir des modes de vie plus sains pour tous les enfants; prendre en compte le bien-être subjectif, et placer l'équité au cœur des programmes pour le bien-être des enfants.

Enfin le Bilan souligne clairement que le bien-être des enfants quel que soit le pays, n'est pas la conséquence inévitable de circonstances individuelles ou du niveau de développement économique, mais dépend de choix politiques.

 

(Extrait sonore : Alexandra Yuster, Directrice adjointe de la division sur l'inclusion sociale de l'UNICEF; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...