Somalie : l'ONU appelle à achever le processus électoral de 2016

Écouter /

Vue de la ville de Mogadishu, en Somalie (2012) Photo:ONU/Stuart Price

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie a appelé, mardi, devant le Conseil de sécurité, à achever le processus électoral de 2016, se félicitant par ailleurs du fait que les dirigeants somaliens aient réussi à s'accorder, la semaine dernière, sur le modèle électoral qui doit être utilisé lors des élections législatives prévues plus tard cette année.

Michael Keating a expliqué que le processus électoral envisagé pour 2016 diffèrera de manière significative de celui de 2012.

Il a notamment précisé que le collège électoral sera cent fois plus grand que lors des élections précédentes et qu'il y aura un véritable choix parmi les candidats. En outre, le vote ne se déroulera pas uniquement à Mogadishu, mais dans chacune des capitales ou des sièges de Gouvernement des États fédérés actuels ou émergeants. Qui plus est, 30% des sièges du Parlement seront réservées aux femmes.

« Le modèle électoral de 2016 sera littéralement unique, exceptionnel », s'est félicité le Représentant spécial. « Il représente véritablement un point à la mi-parcours ente les élections de 2012, au cours desquelles seulement 135 électeurs ont choisis 275 membres du Parlements, et les élections de 2020 lorsque tous les Somaliens pourront exprimer leur voix ».

Michael Keating a toutefois avertit qu'Al-Shabab, qui demeure une menace de taille en dépit des revers que le groupe a récemment essuyé, s'efforcera d'en perturber le processus.

(Extrait sonore : Michael Keating, Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...