RDC : l'UIP salue la décision d'autoriser l'ancien parlementaire Pierre Jacques Chalupa à voyager pour recevoir des soins médicaux

Écouter /

Union interparlementaire: Photo: UIP

L'Union interparlementaire (UIP) s'est félicitée mardi des avancées obtenues concernant les droits de l'homme des parlementaires en République démocratique du Congo (RDC) de l'ancien parlementaire, Pierre Jacques Chalupa.

Le Comité des droits de l'homme des parlementaires de l'UIP s'est saisi de son cas en 2012 pour assurer la réparation et protection du parlementaire.

L'UIP a salué la décision prise par les autorités du pays autorisant l'ancien parlementaire Pierre Jacques Chalupa à se rendre à l'étranger pour y recevoir les soins médicaux urgents dont il a besoin et à regagner ensuite le pays.

Dans une résolution adoptée récemment lors de son Assemblée à Lusaka (Zambie), l'UIP avait lancé un nouvel appel pour que des documents de voyage soient délivrés à Pierre Jacques Chalupa.

Pierre Jacques Chalupa s'est vu remettre un passeport après que le Président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku, est intervenu suite à l'appel lancé par l'UIP à Lusaka. L'ancien parlementaire avait en effet été rendu apatride à l'issue d'une condamnation pour faux et usage de faux. L'UIP, qui examine le cas de M. Chalupa depuis quatre ans, estime que son procès de 2012 est entaché de graves irrégularités.

L'UIP se félicite tout particulièrement du rôle positif qu'ont joué les autorités parlementaires, notamment le Président de l'Assemblée nationale, pour parvenir à cet heureux dénouement.

« Nous espérons sincèrement que la délivrance de ce passeport marque la fin de la situation d'apatridie de Pierre Jacques Chalupa et que et sa nationalité congolaise a été officiellement reconnue », a déclaré le Secrétaire général de l'UIP, Martin Chungong.

(Extrait sonore:  Gaelle Laroque, responsable du programme des droits de l’homme à l’UIP; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...