RCA: « Le monde garde un œil attentif sur ce qui se passe dans votre pays », déclare Hervé Ladsous

Écouter /

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux operations de maintien de la paix, s’exprimant en presence de Parfait Onanga-Anyanga, Représentant permanent de l’ONU en RCA et chef de la MINUSCA (Photo: MINUSCA)

Avant d'achever vendredi une visite en République centrafricaine (RCA), visite entamée le 29 mars, le Secrétaire général adjoint de Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a promis l'intensification de l'appui de l'organisation aux nouvelles autorités centrafricaines. « Les Nations Unies vous assurent qu'elles continueront à prêter leur concours au peuple de la République centrafricaine, au Président Touadéra et à son nouveau gouvernement. En particulier, notre opération de maintien de la paix, la MINUSCA, est fermement déterminée à appuyer vos efforts et à respecter les plus hautes normes de professionnalisme et de responsabilité au service du peuple centrafricain», a dit le Chef des opérations de la paix de l'ONU.

Selon Hervé Ladsous, les Nations Unies vont réfléchir avec la communauté internationale sur le soutien à apporter à la République centrafricaine pour les deux-trois prochaines années. « Il s'agit de faire en sorte que la République centrafricaine, qui a souffert de tant de crises, échappe à ce cercle vicieux et qu'on arrive à régler les problèmes de manière durable », a-t-il dit, en ajoutant que « la communauté internationale garde un œil attentif à ce qui se passe dans ce pays malgré d'autres crises en Afrique et ailleurs. »

Le Secrétaire général adjoint a également évoqué ses rencontres avec le nouveau président et avec le Chef d'Etat de la transition mais aussi sa visite à Boeing, dans un quartier de Bangui où deux communautés ont signé un pacte de non-agression en février dernier, avec l'appui de la MINUSCA et des partenaires internationaux. Il a appelé les partis politiques, la société civile, les associations de femmes et aux groupes religieux du pays à jouer un rôle actif dans cette nouvelle phase que vit le pays et auquel les Nations Unies, avec la MINUSCA et l'équipe de pays, ont beaucoup contribué.

Au cours de sa conférence de presse, le Chef des opérations de maintien de la paix a également condamné les actes d'exploitation et d'abus sexuels commis par quelques membres de la MINUSCA, en particulier des soldats. Hervé Ladsous a affirmé que les Nations Unies sont déterminées à y mettre fin dans le cadre de la politique de tolérance zéro du Secrétaire général. Il a noté que des mesures concrètes sont en train d'être mises en œuvre aussi bien au siège qu'au niveau de la Mission, en plus de nouvelles propositions telles que la mise en place de cours martiales in situ et le prélèvement d'ADN des Casques bleus à leur arrivée dans les missions.

Ladsous a aussi rappelé que la protection des survivantes, victimes de l'exploitation et des abus sexuels, reste la priorité des Nations Unies et que dans ce cadre, elles bénéficient d'une assistance médicale et psychosociale. Il a par ailleurs salué l'annonce du jugement de 20 soldats de l'ex-contingent congolais de la MINUSCA par le Tribunal Militaire de Garnison de la Gombe, en RDC, qui a débuté le 28 mars. Le Chef des opérations de paix des Nations Unies a cependant ajouté que cette « action diligente » soit « plus systématique ». « L'engagement ferme des pays contributeurs des missions de maintien de la paix est plus qu'à souhaiter, il est indispensable », a insisté Ladsous.

A l'issue de cette conférence de pressee, Hervé Ladsous s'est également exprimé au micro de Guira-FM, la radio de la MINUSCA.

(Interview: Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix ; propos recueillis par Maha Fayek, Guira-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...