Patrimoine linguistique : des stratégies pour la sauvegarde de l'alsacien

Écouter /

Thierry Kranzer, Président de l’Union alsacienen de New York et auteur du livre “Langue régionales au bord du gouffre”. Photo: © Thierry Kranzer

L'alsacien est une langue parlée dans la vallée du Rhin depuis le IIIème siècle, mais qui est pratiquée aujourd'hui par seulement 3% des Alsaciens de moins de 10 ans alors qu'ils étaient 70% il y a une génération.

Cette situation est à l'image de la très grande majorité des langues parlées dans le monde. Selon les données, 97% de la population mondiale parle seulement 4% des plus de 6000 langues qui existent dans le monde. La vaste majorité du patrimoine linguistique mondial est derechef sur le point de disparaître, et selon les estimations, une langue autochtone disparait déjà tous les quinze jours.

Face à cette situation, l'ONU organise régulièrement des réunions d'experts sur la préservation et la revitalisation du patrimoine linguistique mondial, à l'une desquelles a notamment participé Thierry Kranzer, Président de l'Union alsacienne de New York.

Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU, Thierry Kranzer souligne que seule une immersion totale en alsacien dès l'âge de la maternelle pourra sauver cette langue, dont la disparition se fait ressentir non seulement sur le plan de la transmission culturelle, mais aussi sur l'emploi.

(Interview : Thierry Kranzer, Président de l'Union alsacienne de New York. Propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
22/05/2017
Loading the player ...