Les 2/3 des enfants non vaccinés vivent dans des pays touchés par un conflit

Écouter /

Un enfant se fait vacciner au Soudan du Sud. Photo: UNICEF

La semaine mondiale de la vaccination, célébrée du 24 au 30 avril vise à promouvoir l'utilisation des vaccins pour protéger les personnes de tout âge, de la maladie. La vaccination sauve des millions de vies et elle est largement reconnue comme l'une des interventions sanitaires les plus efficaces avec le meilleur rapport coût/efficacité.

La campagne de 2016 met l’accent sur les besoins de la vaccination chez les adolescents et les adultes, tout au long de la vie et l’importance de couvrir toutes les personnes vulnérables vivant dans des situations de conflit ou d'urgence. 2/3 des enfants non vaccinés visent dans des pays touchés par un conflit, affirme l’UNICEF. Et le Soudan du Sud a le pourcentage le plus élevé d'enfants non vaccinés avec 61%, suivi de la Somalie (58%) et de la Syrie (57%)

 

Un conflit crée les conditions idéales pour les épidémies et souvent les enfants ne reçoivent pas les vaccins de base à cause de la dégradation, ou de la destruction des services de santé indispensables. Même quand les services médicaux sont disponibles, l'insécurité qui règne dans la région les empêchent souvent d'arriver jusqu'aux enfants

(Extrait sonore: Christophe Bouliérac, porte-parole de l’UNICEF; propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...