Le sport doit jouer un rôle essentiel pour atteindre le développement durable, selon l'ONU

Écouter /

Des jeunes femmes lors d'un entraînement de basketball à Mogadiscio, en Somalie. Photo ONU/Tobin Jones

A l’occasion de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, deux hauts responsables de l’ONU ont appelé mercredi l’ensemble des acteurs de la communauté internationale à tirer parti des valeurs véhiculées par le sport pour appuyer la réalisation des objectifs de développement durable.

« Outil unique et puissant permettant de promouvoir la dignité ainsi que les droits égaux et inaliénables de tous les membres de la famille humaine, le sport est le moteur d’un changement social positif », a déclaré dans un message le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, soulignant que, pour cette raison, les grands sportifs mondiaux aident souvent l’Organisation à sensibiliser le public à des questions importantes, telles que la faim, le VIH/sida, l’égalité des sexes et le respect de l’environnement.

M. Ban a rappelé que, cette année, la communauté internationale doit mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030, adopté par les Etats membres en septembre 2015, et ses 17 objectifs de développement durable (ODD).

« Pour atteindre ces objectifs mondiaux, nous devons collaborer avec tous les secteurs de la société, partout, et le sport a un rôle essentiel à jouer », a-t-il dit, soulignant que le sport contribue à la santé, la tolérance, la paix, l’intégration sociale, l’égalité, et l’autonomie des femmes et des handicapées.

« En cette troisième Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, j’exhorte les gouvernements, les organisations, les entreprises et tous les acteurs de la société à tirer parti du pouvoir du sport et des valeurs qu’il véhicule pour appuyer la réalisation des objectifs de développement durable », a dit le chef de l’ONU.

De son côté, la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a appelé à protéger le sport en tant qu’espace d’éducation et de respect, débarrassé de la triche et du dopage, qui minent l’éthique sportive et la santé des athlètes.

« Le sport nous rassemble autour de valeurs positives, et permet de fortifier la culture du dialogue au-delà des frontières – l’histoire du sport démontre son pouvoir de déconstruire les préjugés, d’anticiper et d’amplifier les mouvements de conquête des droits et de dignité des individus, leur donnant une audience mondiale », a déclaré la Directrice générale dans un message.

Mme Bokova s’est par conséquent félicitée de l’adoption par les Etats membres de l’UNESCO de la nouvelle Charte internationale de l’éducation physique, de l’activité physique et du sport, en novembre 2015.

« Cette Charte révisée énonce des principes éthiques et des standards de qualité pour assurer la participation de tous au sport et constitue une étape importante vers un environnement sportif plus juste, plus inclusif et plus tolérant », a-t-elle dit.

(Extrait sonore :Wilfried Lemke, Conseiller spécial du Secrétaire général de l’ONU sur le sport pour le développement et la paix)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...