Le Conseil de sécurité déplore la récente tragédie maritime en mer Méditerranée

Écouter /

Un migrant originaire d’Afrique subsaharienne quitte la Libye. (Photo: OIM/Ahmed Rady)

Le Conseil de sécurité de l’ONU a déploré vendredi soir la récente tragédie maritime en mer Méditerranée au cours de laquelle près de 500 personnes seraient mortes lors du naufrage du bateau qui les transportait entre la Libye et l’Europe.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) avait indiqué mercredi avoir appris l’existence de cette tragédie auprès des 41 survivants du naufrage.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil ont présenté leurs plus sincères condoléances à toutes les personnes affectées par cette tragédie.

Ils se sont dits profondément inquiets de la prolifération du trafic de migrants en mer Méditerranée, notamment au large de la côte de Libye, ce qui met en danger des vies.

Les membres du Conseil ont exprimé leur préoccupation concernant les implications en matière de stabilité régionale que pose le crime organisé et les activités illicites telles que le trafic d’êtres humains et le trafic de migrants. Ils ont condamné et déploré ces activités "qui fragilisent davantage le processus de stabilisation de la Libye et mettent en danger la vie des gens".

Le Conseil de sécurité a exprimé son ferme soutien aux pays de la région affectés par le trafic de migrants et a souligné qu’il était nécessaire d’améliorer la coordination des efforts pour renforcer une réponse multilatérale efficace à ce défi commun. Il a demandé à tous les Etats membres de coopérer entre eux et avec les organisations internationales et régionales pertinentes pour faire face à ces flux illicites de migrants et pour démanteler les réseaux de passeurs.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...