Le Conseil de sécurité condamne fermement le tir de missile balistique effectué par la Corée du Nord

Écouter /

Le Conseil de sécurité. Photo: ONU/Devra Berkowitz (archives)

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a fermement condamné le tir d’un missile balistique sous-marin lancé samedi par la République populaire démocratique de Corée (RPDC), rappelant que ces activités augmentent la tension dans la région et au-delà.

“Cet incident constitue une autre violation grave par la RPDC des résolutions 1718 (2006), 1874 (2009), 2087 (2013), 2094 (2013) et 2270 (2016) du Conseil de sécurité des Nations unies », ont déclaré dimanche les membres du Conseil.

Les quinze ont souligné que le développement et l’expérimentation par la RPDC, de nouvelles capacités de missiles balistiques, même si les lancements sont des échecs, sont “clairement interdits” par ces résolutions.

Dans ce contexte, le Conseil a réaffirmé sa vive préoccupation, exprimée dans la résolution 2270 (2016), que ces activités de missiles balistiques contribuent au développement par la RPDC  de systèmes de diffusion d’armes nucléaires et à accroître la tension dans la région et au-delà.

Les membres du Conseil ont réaffirmé que la RPDC “doit s’abstenir de nouvelles actions en violation des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et se conformer pleinement à ses obligations en vertu de ces résolutions, notamment de suspendre toutes les activités liées à son programme de missiles balistiques et dans ce contexte, rétablir ses engagements antérieurs à un moratoire sur les lancements de missiles “.

À la lumière de ces violations récentes, le Conseil a souligné l’importance du travail de son Comité créé par la résolution 1718 (2006), et a exhorté tous les États Membres à redoubler d’efforts pour mettre en œuvre les mesures imposées par toutes les résolutions pertinentes du Conseil.

Les membres du Conseil de sécurité ont particulièrement insisté sur la nécessité de renforcer la mise en œuvre des mesures imposées par la résolution 2270 (2016) et ont réitéré leur appel aux Etats membres de faire rapport au Conseil sur les mesures concrètes prises pour appliquer efficacement les dispositions de cette résolution.

En outre, le Conseil a réaffirmé l’importance de maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et dans le nord-est de l’Asie en général. Il a exprimé son engagement en faveur d'une solution pacifique, diplomatique et politique à la situation. Le Conseil a aussi salué les efforts déployés par les membres du Conseil, ainsi que d’autres États afin de faciliter une solution pacifique et globale à travers le dialogue.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...