L’AIEA forme des experts pour détecter rapidement le virus Zika

Écouter /

Des moustiques de l'espèce Aedes aegypti responsables de la transmission du Zika, de la dengue et du chikungunya. Photo: AIEA / Dean Calma

Plus de 35 participants originaires de 26 pays sont actuellement en train d'être formés par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pour apprendre à utiliser une technique de détection rapide et précise du virus Zika, dérivée du nucléaire.

Le virus Zika est transmis par la piqûre d’un moustique Aedes aegypti infecté.

La maladie est associé à des anomalies congénitales graves et des troubles neurologiques chez les adultes. Comme les individus infectés ne présentent généralement que des symptômes bénins et de courte durée, des tests de laboratoire rapides et fiables sont le seul moyen de déterminer s’il y a une épidémie dans une région ou dans un pays. Il n’y a actuellement aucun traitement ni vaccin contre Zika.

La technique dérivée du nucléaire peut détecter le virus en trois heures. La formation dispensée par l'AIEA comprend des simulations pratiques et épidémiologiques et aidera à préparer les laboratoires nationaux à distinguer rapidement Zika d’autres virus similaires, telles que la dengue et le chikungunya.

Début février, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que Zika représentait une urgence sanitaire de portée internationale. Selon l’OMS, le virus s’est propagé dans 33 pays et territoires de la région Amérique depuis que sa présence a été confirmée dans cette région en 2015. D’autres régions ont également été touchées.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...