OMS : chaque dollar investit dans le traitement de la dépression en rapporte quatre

(Image : BM/OMS)

Chaque dollar US investi pour développer le traitement de la dépression et de l'anxiété en rapporte 4, sous forme d'une amélioration de la santé et de la capacité de travail.

C'est ce qu'indique une nouvelle étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui analyse, pour la première fois, les avantages pour la santé et l'économie que représentent l'investissement dans les traitements des formes les plus courantes de troubles mentaux à l'échelle mondiale, notamment la thérapie et les médicaments.

L'étude publiée mardi dans The Lancet Psychiatry donne de puissants arguments pour investir davantage dans les services de santé mentale dans tous les pays, quels que soient les niveaux de revenu.

Selon l'OMS, les troubles mentaux courants sont en recrudescence dans le monde entier.

Entre 1990 et 2013, le nombre de personnes souffrant de dépression et/ou d'anxiété a augmenté de près de 50 %, passant de 416 millions à 615 millions.

Près de 10 % de la population mondiale est affectée et les troubles mentaux représentent 30 % de la charge de morbidité mondiale non létale.

Les situations d'urgence humanitaire et les conflits en cours accroissent les besoins d'étendre les options thérapeutiques. Selon les estimations de l'OMS, dans les situations d'urgence jusqu'à 1 personne sur 5 souffre de dépression ou d'anxiété.

La nouvelle étude a calculé les coûts des traitements et les résultats sanitaires dans 36 pays à revenu faible, intermédiaire ou élevé pour les quinze années de 2016 à 2030. Selon les estimations, les coûts du développement des traitements, principalement le conseil psychosocial et la prescription de médicaments antidépresseurs s'élèvent à US $147 milliards.

Les retours sur cet investissement dépassent cependant de loin ces dépenses. Une progression de 5 % de la participation et de la productivité de la main-d'œuvre rapporterait US $399 milliards et l'amélioration de la santé aurait aussi un rendement de US $310 milliards.

 

(Extrait sonore : Alison Burnier, porte-parole de l'OMS à Genève; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...