Ban Ki-moon salue les contributions de la CIJ au respect de l'état de droit dans le monde

Écouter /

La séance inaugurale de la Cour internationale de justice, le 18 avril 1946. Photo: CIJ

La Cour internationale de justice a marqué, mercredi, le 70ème anniversaire de sa séance inaugurale. Venu donner le coup d'envoi à la cérémonie commémorative organisée ce mercredi, à La Haye, où siège la CIJ, le Secrétaire général a déclaré qu'il n'a jamais été aussi important de résoudre les différends dans le respect du droit international.

Ban Ki-moon a souligné que le respect de l'état de droit, « au sein et parmi les nations », est l'un des fondements du progrès dans pratiquement tous les domaines de travail de l'ONU, faisant notamment observer que c'est l'un des maillons essentiels du nouveau du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Il a aussi salué les contributions essentielles de la CIJ au respect de l'état de droit.

« Elle est intervenue efficacement lorsque des mesures diplomatiques ou politiques ont échoué. Elle a aidé les pays à régler leurs différends de manière pacifique. Et elle a compilé un bilan solide de jugements effectifs et impartiaux, renforçant ainsi la confiance mondiale dans le travail de la Cour, et la foi en le pouvoir du droit », s'est-il félicité.

Depuis le 18 avril 1946, la Cour a rendu 121 arrêts sur des questions aussi diverses que les délimitations maritimes, la souveraineté territoriale, le non-recours à la force, les violations du droit humanitaire international, la prise d'otages, la nationalité, le droit de passage ou encore les droits économiques.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...