Assemblée générale : la menace multiforme du commerce mondial illégal de la drogue

Écouter /

Saisie de drogue en Haiti. La police nationale a détruit plus de deux tonnes de drogue, principalement de la marijuana et de la cocaine, avec l’aide de la MINUSTAH, la Mission des Nations Unies déployée dans le pays (Crédit photo: ONU/Victoria Hazou)

Le Siège des Nations Unies accueille durant trois jours la trentième session extraordinaire de l'Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue. A l'ouverture des travaux, le Vice-Secrétaire général de l'ONU, Jan Eliasson, s'est félicité que ce rassemblement constitue la plus grande réunion sur les politiques de lutte contre le trafic des drogues jamais organisé dans le monde. Selon lui, cette session est l’occasion d’évaluer les réalisations, les lacunes et les défis du régime international des drogues de contrôle.

Lors de son intervention, Yuri Fedotov, le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) basé à Vienne, en Autriche, a insisté sur la nécessit de faire passer l’individu avant tout, dans les politiques et programmes visant à lutter contre le traffic des drogues. Il a rappelé que le trafic illicite de drogue est un problème d'ampleur mondiale contre lequel l'ONU mobilise beaucoup d'efforts. Il a insisté sur le fait que le but ultime de ce combat est d’assurer la santé et le bien-être des personnes à travers la planète. Il a aussi exhorté les États à mettre en œuvre les instruments juridiques existant et à financer au mieux les programmes mis en en place pour parvenir à éradiquer le fléau du trafic des drogues. Il en va selon, de la stabilité et de la sécurité des États, des sociétés et des individus.

(Extrait sonore : Yuri Fedotov, Directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, UNODC)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...