Accord de Paris : Tuvalu appelle à répondre à la détresse des déplacés climatiques

Écouter /

Enele Sosene Sopoaga, Premier Ministre de Tuvalu, signant l’Accord de Paris sur le climat. Photo: ONU/Amanda Voisard

Alors que 62 000 personnes sont déplacées chaque jour en raison des changements climatiques, le Premier Ministre de Tuvalu a insisté, vendredi, sur l'urgence de répondre à la détresse de ces personnes.

Intervenant lors de la Cérémonie de signature pour l'Accord de Paris, Enele Sosene Sopoaga a signalé que ce chiffre sidérant de 62 000 devrait faire retentir un signal d'alarme de par le monde.

Il a d'ailleurs souhaité obtenir une résolution de l'Assemblée générale établissant un système de protection juridique pour les personnes déplacées par l'impact des changements climatiques et qui leur assurerait l'appui nécessaire et la protection des droits dont elles ont besoin et qu'elles méritent.

A noter par ailleurs que Tuvalu figure parmi un groupe de quinze pays qui ont prévu de déposer leurs instruments de ratification en même temps qu'ils signeront l'Accord de Paris.

Pour pouvoir entrer en vigueur, une fois signé, l'Accord de Paris devra être ratifié par au moins 55 pays totalisant au moins 55% des émissions carboniques.

(Extrait sonore : Enele Sosene Sopoaga, Premier Ministre de Tuvalu)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...