Accord de Paris : le Niger prône la limitation de la hausse de la température à 1,5ºC

Écouter /

Mahamadou Issoufou, Président du Niger.(Photo: ONU/UN Photo/Susan Markisz)

Le Niger compte mettre toutes les mesures d'atténuation et d'adaptation prévues dans le cadre de sa contribution déterminée visant la limitation de la hausse de la température globale à 1,5ºC, a déclaré le Président du Niger, Mahamadou Issoufou, en marge de la cérémonie d'ouverture à la signature de l'Accord de Paris, vendredi 22 avril, 2016, au Siège des Nations Unies, à New York.

« Nous notre position c'est qu’il faut essayer de tout mettre en œuvre pour limiter la hausse des températures à 1,5ºC parce que la limitation de 1,5ºC pour le monde, veut dire 3ºC pour l'Afrique », a expliqué le chef d'État africain.

Pour ce faire Mahamadou Issoufou estime qu'un appui pour cette transformation énergétique est indispensable et appelle les pays développés à mobiliser le Fonds de 100 milliards par an.

Aussi, il faut envisager le transfer des technologies et renforcer les capacités des pays en voie de développement.

Le Président espère que pour la COP22, prévue en novembre prochain à Marrakech, les signaux forts de mise en œuvre des contributions nationales  à la réduction des gaz à effet de serre auront été donne.

Selon lui le Niger s'est déjà engagé dans la mise en œuvre de ses déterminations.

« Au Niger nous mettons en œuvre depuis 5 ans ce que nous appelons l'Initiative 3 N les Nigériens nourrissent le Niger, une véritable révolution verte qui englobe y compris la protection des forêts et la protection des zones vertes, on n'a pas attendu la COP21 pour commencer », a conclu le Président Mahamadou Issoufou.

(Interview : Mahamadou Issoufou, President du Niger; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...