A Washington, Ban Ki-moon appelle à une gestion plus collective des flux de réfugiés

Écouter /

Un migrant originaire d’Afrique subsaharienne quitte la Libye. (Photo: OIM/Ahmed Rady)

En visite à Washington, le Secrétaire général, a appelé samedi la communauté internationale à trouver des solutions collectives pour aider le nombre croissant de personnes déplacées dans le monde, notamment en luttant contre les discours xénophobes et en partageant plus équitablement l’accueil de réfugiés.

Lors d'une reunion du Comité du développement, organisée dans le cadre des assemblées annuelles de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et du Groupe de la Banque mondiale, Ban Ki-moon a jugé quil est grand temps de mettre en œuvre une action plus multilatérale et concertée pour aider les États dans la lutte contre les grands mouvements de réfugiés et migrants.

Il a appelé au renforcemnt des mécanismes de coopération internationale, notant que les gouvernements éprouvent des difficultés à formuler individuellement des solutions et répondent trop souvent par la fermeture de leurs frontières et la détention des demandeurs d’asile et des migrants.

Ban Ki-moon a aussi appelé à mieux soutenir les pays qui accueillent un grand nombre de réfugiés, et a souligné la nécessité de créer des « voies sûres, ordonnées et régulières » pour les réfugiés et les migrants, de renforcer la coopération pour lutter contre les trafiquants et les passeurs, et de continuer à financer des projets humanitaires et de développement.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...