A Damas, Staffan de Mistura affirme que la prochaine étape des pourparlers sera « cruciale »

Écouter /

Staffan de Mistura, Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie (archive). Photo: ONU/Pierre Albouy

L'Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie était lundi à Damas où il a rencontré le Ministre syrien des affaires étrangères pour préparer les pourparlers de Genève qui doivent reprendre ce mercredi.

A l'issue de sa rencontre avec Walid Mouallem, Staffan de Mistura a souligné devant la presse que la prochaine étape des pourparlers sera cruciale car elle portera sur la transition politique, la gouvernance et les principes constitutionnels. Il a également indiqué avoir abordé avec le Chef de la diplomatie syrienne la question de l'accès humanitaire.

En la matière, l'Envoyé spécial de l'ONU s'est félicité du succès de l'opération de largages aériens lancée dimanche par le Programme alimentaire mondial à Deir Ezzor. Plus de 200.000 personnes y vivent en état de siège depuis plus de deux ans et font face à une grave pénurie alimentaire. Selon le PAM, les 20 tonnes de vivres qui ont été larguées dimanche permettront de nourrir 2 500 personnes pendant un mois.

Pour Staffan de Mistura, cette opération démontre la détermination de la communauté internationale à déployer tous les moyens possibles, et même les plus compliqués, pour venir en aide aux populations dans le besoin.

Devant les membres des médias réunis à Damas, l'Envoyé spécial a également indiqué avoir soulevé, avec le chef de la diplomatie syrienne, la question de la protection et du maintien de la cessation des hostilités. Une cessation qui demeure fragile, mais qui doit, a souligné Staffan de Mistura, se poursuivre, même si certains incidents doivent être contenus.

(Mise en perspective : Florence Westergard)

 

 

Classé sous Conflits, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...