UNICEF: les enfants premières victimes d'un État deliquescent au Yémen, indique un nouveau rapport.

Écouter /

L'escalade de la violence et la détérioration de la situation humanitaire au Yémen, affectent durement la vie de millions d'enfants. Dans son nouveau rapport « Enfants au bord du gouffre », le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), souligne le lourd tribut payé par les enfants dans le pays. L'UNICEF parle d'une moyenne de six enfants tués ou blessés chaque jour. A cela s'ajoute le recrutement d'enfants soldats par toutes les parties concernées, avec des enfants parfois âgés de dix ans.

L'UNICEF a pu vérifier plus de 1 560 graves violations à l'encontre d'enfants au Yémen. Ainsi, plus de 900 d'entre eux ont perdu la vie, et plus de 1 300 ont été blessés, au cours des douze derniers mois.

Ce bilan est deux fois plus important que  celui  enregistré durant toute l'année 2014. On compte aussi plus de 50 attaques vérifiées contre des établissements scolaires et plusieurs enfants ont été tués soit à l'école, ou en s’y rendant. Ces chiffres, selon l'UNICEF, ne représentent que la partie émergée de l'iceberg.

Pour le représentant de l'UNICEF au Yémen, Julien Harneis « les enfants payent le plus pour un conflit dont ils ne sont pas responsables. Certains ont été tués d'autres mutilés à travers tout le pays et ne sont plus en sécurité au Yémen, au point où jouer et dormir sont devenus des activités dangereuses ». Ces propos ont été réitérés par le porte-parole d'UNICEF Christophe Bouliérac, au micro de la Radio des Nations Unies.

(Propos de Christophe Bouliérac, porte-parole de l'UNICEF, recueillis par Tsigué Shiferaw)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...