UNICEF: Certaines histoires ne sont pas faites pour les enfants

Écouter /

3 contes désenchantés de l’UNICEF.

Alors que les films d’animation véhiculent souvent des histoires amusantes et de divertissement, ils peuvent aussi témoigner d’expériences difficiles. Les réalités des conflits, le changement climatique et la pauvreté sont les expériences quotidiennes de beaucoup d’enfants et l’animation peut être un moyen pour exprimer ces histoires.

''Les contes désenchantés'' est une nouvelle série animée de l’UNICEF qui vise à attirer l’attention sur les plus jeunes victimes de la crise des réfugiés syriens. Les vidéos racontent les réels  voyages de ces enfants à partir de la Syrie en juxtaposant animations et narrations lues par  ces mêmes enfants  pour decrier de terribles événements. Ces histoires aident à reconnaître les voyages pénibles que ces enfants ont vécu et à encourager un sentiment d’acceptation et d’assistance de ceux qui croisent leurs chemins.

Soixante-cinq millions d’enfants dans le monde sont en mouvement, fuyant le conflit, la pauvreté ou des conditions météorologiques extrêmes, à la recherche d’un endroit qu'ils pourront appeler leur maison et, ainsi, avoir une vie meilleure. Ces enfants sont parmi les personnes les plus vulnérables de la planète. Il est peu probable que ces chiffres baisseront et c'est l’un des plus grands défis de notre époque.

Dans ces trois contes, nous suivons  Malak une réfugiée syrienne de 7 ans  qui effectue un voyage  périlleux sur un bateau de fortune; l'odyssée d'Ivine, 14 ans, depuis la Syrie qui est l'opposé d'un conte de fées. Et enfin l'histoire de Mustafa qui exprime ce que ressent un enfant quand il est obligé de fuir son foyer.

Certaines histoires ne sont pas faites pour les enfants. Luttez contre les fausses informations sur les réfugiés avec un simple #actedhumanité. Partagez ce « conte désenchanté » : http://uni.cf/actofhumanity

(Interview: Sarah Crowe, porte-parole de l'UNICEF; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...