Un rapporteur s'inquiète de certaines dérives dans la lutte contre l'extrémisme violent

Écouter /

Ben Emmerson,Rapporteur spécial sur la promotion et la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste (archive). Photo: ONU/Jean-Marc Ferré

Le Rapporteur spécial sur la promotion et la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste s'est inquiété, jeudi, de l'impact de la lutte contre l'extrémisme violent sur le respect des droits de l'homme.

Intervenant devant le Conseil des droits de l'homme, Ben Emmerson a signalé que plusieurs États avaient déjà utilisé le concept d'extrémisme comme un élément constituant lors d'une offense criminelle. Il s'est inquiété à la perspective que le flou qui entoure le concept d'extrémisme ait été utilisé pour pénaliser des membres de minorités religieuses ou politiques, des acteurs de la société civile, des défenseurs des droits de l'homme, des séparatistes ou des groupes autochtones pacifiques, ainsi que les partis de l'opposition politique.

Le Rapporteur spécial a aussi signalé que de nombreux programmes de lutte contre la radicalisation sont basés sur une « conception simpliste » du chemin qui mène une personne à la radicalisation, « comme étant une trajectoire fixe marquée par des repères identifiables ».

Une telle approche, a-t-il mis en garde, risque non seulement d'échouer, mais ignore aussi la confluence de questions au niveau national, régional et international. Elle est une justification pour manquer à prendre en compte les conditions propices à la propagation de l'extrémisme violent et a peu de chance de pouvoir réellement atteindre son objectif.

Ben Emmerson a aussi averti du risque d'une criminalisation des discours non violents ou des opinions considérées comme extrémistes, ainsi que contre une intrusion croissance dans la vie privée numérique, une restriction non justifiée de la liberté de mouvement et un profilage discriminatoire sur la base de la religion ou de l'appartenance ethnique.

(Extrait sonore : Ben Emmerson, Rapporteur spécial sur la promotion et la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales dans la lutte antiterroriste)

 

Classé sous L'info, Le Journal, Terrorisme.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...