Syrie : l'UNICEF salue le rétablissement de l'eau potable à Alep

Écouter /

Un garcon boit ce qu’il reste d’eau dans son jerrycan à Douma (juillet 2015) Photo: © UNICEF/UNI168531/Khabieh

L'UNICEF a salué le rétablissement, vendredi dernier, de l'eau courante à Alep, suite à la reprise des opérations du centre al-Khafseh de traitement de l'eau qui avait été délibérément fermé le 16 janvier dernier.

Selon l'UNICEF, le centre al-Khafseh de traitement de l'eau en Syrie produit en moyenne 400 millions de litre d'eau potable par jour. Il est la seule source d'eau potable pour plus de deux millions de personnes, dont un million d'enfants, qui vivent dans la ville d'Alep ainsi que dans les zones est du gouvernorat.

L'approvisionnement en eau potable est essentiel pour prévenir l'apparition de maladies hydriques, dont certaines peuvent être fatales.

L'UNICEF indique que l'eau a été utilisée comme arme de guerre par toutes les parties au conflit en Syrie, privant des millions de civils d'accès à l'eau potable, que ce soit pour la consommation ou des tâches domestiques.

Pour bloquer l'accès à l'eau potable, les belligérants emploient plusieurs tactiques. Ils peuvent notamment couper l'eau à la source, lancer des attaques terrestres ou aériennes contre des centres de traitement de l'eau ou encore empêcher les travailleurs civils d'assurer le fonctionnement de ces centres et d'y effectuer des travaux de maintien ou de réparation.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...