Syrie : le chef de l’humanitaire de l’ONU note des progrès et une lueur d’espoir

Écouter /

Des Syriens déplacés reçoivent des kits de vêtements d'hiver de l'UNICEF. Photo : UNICEF / Aho Yousef

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O’Brien, a estimé mercredi, devant le Conseil de sécurité, qu’il y avait depuis quelques semaines une lueur d’espoir concernant le conflit en Syrie et qu’en particulier l’accès humanitaire s’était amélioré.

Depuis le début de l’année, les agences humanitaires ont pu atteindre 150.000 personnes dans 11 des 18 zones assiégées en Syrie grâce à des convois inter-agences, a-t-il indiqué.

Stephen O’Brien s’est félicité du récent engagement du gouvernement syrien à simplifier les procédures administratives pour les convois franchissant les lignes de front et à répondre aux demandes des agences humanitaires au plus tard sept jours après que celles-ci ont été soumises.

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires s’est réjoui de la reprise des pourparlers politiques la semaine dernière sous l’égide de l’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, tout en admettant qu'il fallait en faire plus.

Selon Stephen O’Brien, les conséquences d’une absence de règlement du conflit syrien – en Syrie, dans la région, et au-delà – sont maintenant claires.

Le chef de l'humanitaire a également déclaré que les dernières semaines ont montré, qu'avec une volonté politique, les parties prenantes et la communauté internationale pouvaient trouver ensemble des moyens de réduire les souffrances des civils et de participer à des pourparlers pour mettre fin au conflit.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...