PAM : les repas scolaires sont un filet de sécurité essentiel

Écouter /

Photo: WFP/Graeme Williams

Les repas scolaires fournissent un soutien social indispensable, ils encouragent une assiduité plus régulière à l’école, contribuent à la protection des enfants en cas d’urgence et sont aussi un investissement clé sur le long terme dans l'avenir de millions de personnes, des économies locales ainsi que pour l'élimination de la faim à travers le monde, a affirmé le Programme alimentaire mondial mardi 1er mars 2016, à l'occasion de la première édition de la Journée Africaine consacrée à l’alimentation scolaire.

Cette Journée a egalement été saluée par l'Union africaine qui a reconnu le repas scolaires comme le filet de sécurité le plus largement utilisé dans le monde ayant un rôle vital dans l’éducation

Plus de 10 millions d’enfants, dans 41 pays africains, ont bénéficié des programmes de repas scolaires du PAM en 2014. Plus de la moitié des enfants bénéficiaires des programmes des cantines scolaires du PAM dans le monde vivent en Afrique. À l’échelle mondiale, plus de 370 millions d’enfants reçoivent des repas scolaires dans 131 pays, principalement via des systèmes gouvernementaux.

«Il est prouvé qu'en ajoutant seulement un an de repas scolaires on arrive à accroître la scolarisation des filles de près de 30%, » déclaré la Directrice exécutive du PAM Ertharin Cousin.

Les enfants fréquentent l’école plus régulièrement quand ils y reçoivent un repas. Ils ont aussi tendance à mener des vies plus saines et plus productives. La première édition de la Journée africaine de l'alimentation scolaire se concentre sur les repas scolaires produits localement. Les agriculteurs produisent des aliments qui sont ensuite achetés pour une utilisation dans les cantines scolaires locales, optimisant ainsi les avantages pour les écoliers, les agriculteurs et les communautés locales.

«Les programmes d’alimentation scolaire ne sont pas nouveaux en Afrique, en fait, certains d’entre nous sommes (devenus) ce qu'ils sont aujourd’hui grâce aux repas scolaires», a déclaré le Dr H.E Nkosazana Dlamini, Président de la Commission de l’Union africaine.

« Il faut noter que le lien avec la production locale est une nouvelle approche qui représente un filet de sécurité pouvant être utilisé pour accéder à la nourriture et pour dynamiser les marchés locaux. Cette démarche aide les ménages à investir dans des activités productives et à participer au développement humain, particulièrement sous la forme d’une aide financière ».

Les leaders ont applaudi la décision prise en Janvier par les chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union africaine d'introduire une Journée africaine consacrée à l’alimentation scolaire, mettant l'accent sur la production domestique, et d'en faire une stratégie continentale visant à améliorer la rétention et la performance des élèves et à apporter des avantages économiques aux agriculteurs et aux communautés locales.

Ces programmes équivalent à un transfert de revenu vers les familles des élèves. Ils bénéficient économiquement aux communautés en permettant aux étudiants, qui deviendront des adultes instruits et productifs, d'obtenir des revenus plus élevés. Les investissements dans les repas scolaires produisent des avantages remarquable. Selon une analyse menée par le PAM, chaque dollar américain consacré à ce type de programme peut se traduire par un retour sur investissement allant de 3 à 9 dollars américains.

Le PAM est la plus grande agence humanitaire au monde soutenant les programmes de repas scolaires. Le PAM travaille en partenariat avec des organismes et gouvernements de 41 pays africains et fournit un soutien technique et opérationnel aux gouvernements qui mènent des projets individuels tout en les adaptent en fonction de leurs besoins spécifiques.

Cela garantit aux enfants d'écoles primaires l'accès à un repas nutritif et équilibré, la possibilité de diversifier le panier alimentaire avec des produits locaux et le renforcement des compétences et des bonnes pratiques en matière de nutrition, de santé et d’hygiène.

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...