Moyen-Orient: le Coordonnateur spécial avertit du risque d’un “avenir incertain et dangereux”

Écouter /

Vue de la ville de Jerusalem. Photo: ONU/Rick Bajornas

En l'absence de volonté politique de leur part pour reprendre les négociations de paix, Palestiniens et Israéliens continueront de faire face à un avenir incertain et dangereux, sur fond de changements violents et imprévisibles dans la région. C'est la mise en garde qu'a adressée,  jeudi au Conseil de sécurité, le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient.

Nickolay Mladenov était venu présenter les développements au Moyen-Orient au cours du mois écoulé, marqué par certains incidents très sanglants de la vague de violences qui secoue actuellement Israël et la Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem-Est.

Six mois après ce dernier cycle de violences au cours duquel 30 Israéliens et 198 Palestiniens ont trouvé la mort, le Coordonnateur spécial a affirmé qu'il est temps pour la communauté internationale d'aller au-delà de la simple condamnation de tels actes de terreur et de violences et d'adresser un message clair aux deux parties.

Pour Nickolay Mladenov, il est manifestement clair que les mesures de sécurité seront insuffisantes, et qu'Israéliens et Palestiniens doivent prendre des mesures démontrant leur engagement à revenir à des négociations pour parvenir à un État palestinien viable et à assurer la sécurité à long terme d'Israël.

Quant à la communauté internationale, le temps est venu de s'alarmer du fait que la solution à deux États lui glisse entre les doigts et de montrer la voie vers un retour à de véritables négociations.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...