Mali: Lutter contre la prolifération des armes légères et de petit calibre une priorité

Écouter /

Olatokunbo Igé, Directrice de l'UNREC, le Centre Régional de l'ONU pour la Paix et le Désarmement en Afrique. Photo: UNREC

Olatokunbo Igé, la Directrice de l'UNREC, le Centre régional de l'ONU pour la paix et le désarmement en Afrique lance un appel pressant pour lutter contre la prolifération des armes légères et de petit calibre dans la région du Sahel.

Depuis 2013 l'UNREC travaille avec le gouvernement du Mali pour préparer un plan d'action sur 4 ans pour lutter contre la circulation des armes illicites dans le pays. Elle est donc dans la région pour évaluer la situation.

En effet, les pays de la région du Sahel demeurent vulnérables face aux effets d'une insécurité grandissante résultant des conflits armés, des activités terroristes et des différents types de trafics illégaux. Les récentes crises en Libye, au Mali, et au Nord du Nigéria en particulier, l'insécurité a conduit au pillage des arsenaux étatiques ainsi qu'à la prolifération illicite des armes légères dans la région.

Au vue de ses 30 années d'expérience dans le domaine, l'UNREC n'a pu que constater que l'un des facteurs majeurs contribuant à la prolifération illicite des armes dans la région du Sahel est la gestion ineffective des stocks. Les stocks non sécurisés et la prolifération illicite favorise le détournement des armes sur le marché illicite, qui ont tendance ensuite à tomber entre de mauvaises mains, notamment celles des groupes terroristes

Pour elle, la circulation des armes légères et des petits calibres est l'une des raisons majeures des conflits répétés et un danger pour la stabilité des pays du Sahel.

(Interview: Olatokunbo Igé, la Directrice de l'UNREC, Centre Régional de l'ONU pour la Paix et le Désarmement en Afrique; propos recueillis par de Seydou Traoré de Mikado-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...