L’UIP s’inquiète de la sous-représentation “chronique” des jeunes dans les Parlements

Écouter /

Des participants au Forum des jeunes parlementaires de l'UIP (2015). Photo: ©UIP/Pierre Albouy, 2015

Un nouveau rapport de l'Union interparlementaire pointe du doigt la sous-représentation « chronique » des jeunes dans les Parlements, révélant notamment que moins de 2% des 45 000 parlementaires du monde ont moins de 30 ans, un taux qui n'a pratiquement pas évolué depuis deux ans.

Selon cette étude les jeunes femmes sont doublement défavorisées, et les statistiques indiquent aussi que plus forte est la proportion des jeunes de moins de 30 ans dans la population d'un pays, moins il y a de parlementaires de ce groupe d'âge.

Le Secrétaire général de l'UIP, Martin Chungong, parle de paradoxe car si « on reconnait le rôle que doit jouer le jeune mais on ne lui donne pas les opportunités pour participer à la gestion de la chose publique ».

Il explique aussi que la situation dans les pays diffère notamment en fonction du système politique qui y existe. Ainsi, selon l'UIP, les scrutins proportionnels donnent 15 à 20% de chance supplémentaire d'avoir une proportion plus importante de chance que dans les systèmes majoritaires.

Martin Chungong rapporte par ailleurs que c'est la Suède qui arrive en tête du classement des pays ayant une importante représentation politique de jeunes, avec 12,3% de jeunes parlementaires.

(Extrait sonore : Martin Chungong, Secrétaire général de l'Union interparlementaire)

 

Classé sous L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...