Les statistiques géospatiales un outil pour le développement durable

Écouter /

A la veille de l’ouverture de la 47ème session de la Commission de statistique de l’ONU, plusieurs experts ont souligné lundi la nécessité d’améliorer les méthodes statistiques pour bénéficier de données chiffrées fiables, capables de rendre compte des progrès réalisés dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD).

Lors d’un évènement organisé au siège de l’ONU, à New York, un panel d’experts s’est penché sur l’utilisation des données d’observation de la Terre et des données géospatiales générées par les technologies de localisation , les entreprises privées et les états, pour mesurer et suivre la réalisation des 17 ODD inscrits au sein du Programme de développement durable à l’horizon 2030, adopté en septembre 2015 par les Etats membres.

L’ODD N°17 du Programme – intitulé ‘Renforcer et améliorer les moyens de mise en œuvre et le partenariat mondial pour le développement durable’ – appelle d’ici à 2020 à « améliorer la création de capacités en faveur des pays en voie de développement, y compris les PMD [pays les moins développés] et les PEID [petits États insulaires en développement], afin d’augmenter de manière significative la disponibilité de données de qualité, pertinentes et fiables, ventilées par revenus, genre, âge, race, ethnicités, statut migratoire, incapacités, location géographique, et autres caractéristiques pouvant être pertinentes dans le contexte national ».

Pour répondre à cet appel et définir de nouvelles méthodes d’acquisition et d’intégration des données, capables de mesurer fidèlement les progrès réalisés dans la poursuite des ODD, un groupe d’experts inter-agences a été créé en juin 2015. La proposition finale du groupe est sur le point d’être soumise cette semaine à l’approbation de la Commission statistique de l’ONU, lors de sa 47ème session, qui aura lieu du 8 au 11 mars, au siège de l’Organisation.

L’adoption de cette proposition par la Commission statistique permettrait de disposer d’un cadre global d’indicateurs de mesure, qui sera le principal outil permettant aux États membres, en fonction de leurs circonstances nationales spécifiques, d’évaluer les progrès réalisés dans la mise en œuvre des ODD.

 

(Extrait sonore: Steve MacFeely, Chef du Bureau des Statistiques à la CNUCED; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...