Les droits des femmes en Afrique est une priorité pour l’Union Africaine et l’ONU

Écouter /

Jeunes écolières. Photo UNESCO.

En marge de la Commission de la condition de la femme, au siège des Nations Unies, jeudi, s'est déroulée une rencontre centrée sur les opportunités et défis pour les droits de l'homme en général et de la femme en particulier, sur le continent africain. Ce thème correspond à celui de l'Union Africaine pour 2016, qui pour la seconde année consécutive se concentre sur le rôle des femmes dans la société à travers le continent.

Cette rencontre conjointe entre les Nations Unies et l'Union Africaine (UA) a cherché à démontrer qu'en Afrique comme ailleurs, les femmes continuent à subir des violations des droits de l'homme, notamment dans le secteur de l'emploi, du mariage, mais aussi en matière de santé reproductive, d'éducation et surtout dans le contexte de conflits.

D'ailleurs, souligne les organisateurs, lors de négociations de paix, de désarmement ainsi que de réhabilitation, les voix des femmes sont peu ou pas entendues. Cet évènement a également cherché à démontrer que l'égalité du genre est inextricablement liée à la paix et à la sécurité.

L'UA a fait de l'autonomisation des femmes une priorité alors que la productivité économique du continent augmente et qu'il faut accroître la main d'œuvre. Cependant les femmes ont du mal à accéder aux différents moyens de production. Toutefois l'organisation panafricaine envisage un plan de mise en œuvre sur dix ans, dans le cadre de l'agenda 2063. Ce plan visera à l'égalité totale des sexes et l'autonomisation des femmes d'ici 2023 au niveau national, régional et continental.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...