Leila Zerrougui : 2015 a été l’année la plus meurtrière pour les enfants depuis 2009

Écouter /

Leila Zerrougui,Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés présente son rapport au Conseil des droits de l’homme à Genève- Photo: Onu

Le Conseil des droits de l’homme était saisi à Genève du rapport de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés. Leila Zerrougui a dressé une liste des conflits les plus meurtriers, de la Syrie au Soudan du Sud, en relevant notamment qu’avec près de 3 000 tués, 2015 a été l’année la plus meurtrière pour les enfants depuis 2009.

Le rapport fait en outre état d’atrocités commises contre les enfants, en particulier dans les conflits armés où des groupes armés non étatiques font preuve d’une violence extrême, a par ailleurs souligné la Représentante spéciale du Secrétaire général. Elle a appelé toutes les parties à tous les conflits à respecter le droit international humanitaire et a appelé le Conseil à renforcer son message en ce sens.

Ce document tire aussi l’attention sur le traitement des réfugiés ou déplacés internes, dont la moitié sont des enfants, a ajouté Mme Zerrougui, soulignant à cet égard que les obligations des États d’origine, de transit ou de destination ne peuvent pas être mises de côté en invoquant la sécurité nationale.

Par ailleurs, la Représentante spéciale a indiqué que la protection des enfants est évidemment inextricablement liée aux efforts de paix. Dans ces conditions, Mme Zerrougui, qui a jugé essentiel le respect du récent cessez-le-feu en Syrie et a appelé la communauté internationale à cristalliser les gains acquis en Afghanistan.

(Interview : Leila Zerrougui, Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...