Le Burundi à la croisée de chemins selon des experts de l'ONU

Écouter /

Ban Ki-moon, Secretaire general des Nations Unies avec Pierre Nkurunziza, president du Burundi. Photo ONU/Eskinder Debebe

Fin de la première visite des trois experts indépendants des Nations Unies chargés d’enquêter sur les violations des droits de l’homme au Burundi, mardi 8 mars. Objectif : aider l’Etat à remplir ses obligations en matière de droits de l’homme et d’établir les responsabilités pour les cas de violations et d’atteintes aux droits de l’homme, y compris en identifiant les auteurs présumés. Au cours de leur mission, les experts ont rencontré les autorités burundaises, les membres de la société civile, ainsi que d’autres acteurs, y compris les ONG. Les premières conclusions de l’enquête seront présentées au Conseil des droits de l’homme le 21 mars 2016. En septembre 2016, les experts soumettront leur rapport final au Conseil. « Au terme de cette première visite, ce qui frappe c’est le sentiment partagé par beaucoup de gens ici que le Burundi est à la croisée des chemins. Mais il y a aussi, chez un plus grand nombre encore, l’espoir que la situation actuelle s’améliore », a noté Maya Sahli-Fadel, Rapporteuse spéciale de l’Union Africaine sur les réfugiés.

(Extrait sonore Maya Sahli-Fadel, Rapporteuse spéciale de l’Union Africaine sur les réfugiés)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...