Journée internationale de la femme : pour une planète « 50-50 » d'ici 2030

Écouter /

A l'occasion de la Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars, ONU Femmes appelle les citoyennes et citoyens du monde entier à se mobiliser en faveur d'une planète « 50-50 » d'ici 2030.

Pour ce faire l'agence de l'ONU pour les femmes a organisé dans plus de 40 pays plusieurs types d'événements de grande envergure, qui permettront aux citoyennes et citoyens ordinaires tout comme à des activistes, des musiciens, des athlètes, des étudiantes et étudiants, des agents de sécurité, des universitaires et des courtiers en bourse de manifester leur détermination à « franchir le pas pour l'égalité des sexes ».

Snapchat, l'application de partage d'histoires mobile, mettra en vedette des femmes remarquables de tous les horizons dans un format intitulé « Live Story » et qui sera diffusé auprès les utilisateurs de Snapchat. Ceux qui visionneront les témoignages au moyen de leur application pourront partager leurs propres histoires et rendre hommage aux femmes remarquables qui ont marqué leur propre vie.

Dans toutes les régions du monde, des citoyennes et citoyens organiseront des défilés, des compétitions, des spectacles ainsi que d'autres évènements.

Des milliers de personnes prendront la route, à pied ou à vélo, pour manifester leur engagement en faveur d'un monde paritaire, à l'instar des rallyes cyclistes en Inde et aux Maldives. Des équipes de hockey féminines et masculines s'affronteront lors d'un match amical en Tanzanie.

Au Mali, des prix seront remis lors d'une cérémonie publique aux femmes jouant un rôle de pionnières ainsi qu'aux leaders émergents. Le Pakistan inaugurera une cérémonie de remise de prix à destination des activistes des droits des femmes, qui se tiendra ensuite chaque année.

Le rôle vital joué par l'égalité des sexes dans la réalisation des objectifs de développement durable sera au cœur des discussions de cette Journée. .

Selon la Directrice executive d'ONU Femmes les femmes et les filles ont une contribution cruciale à apporter dans la recherche de solutions durables aux défis de la pauvreté, de l'inégalité et du relèvement des collectivités les plus durement touchées par les conflits, les catastrophes et les déplacements. Elles sont les plus exposées à de nouvelles épidémies menaçantes, comme la maladie à virus Zika, ou à l'impact des changements climatiques.

Phumzile Mlambo-Ngcuka a souligné que la participation des femmes à tous les niveaux avec les garçons et les hommes pour habiliter les nations et renforcer les économies et la santé des sociétés et le renforcement du mouvement des femmes n'ont jamais été aussi cruciaux. Ce sont les femmes qui rendront l'Agenda 2030 véritablement transformationnel et inclusif. »

La campagne « Planète 50-50 d'ici 2030 : Franchissons le pas pour l'égalité des sexes » cherche à redoubler les efforts menés en faveur de la parité. Selon le Directeur exécutif adjoint d'ONU Femmes, Yannick Glemarec, au rythme actuel nous n'atteindrons pas la parité avant la fin du siècle.

(Interview : Yannick Glemarec, Directeur exécutif adjoint d'ONU Femmes; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...