HCR et WTF proposent du Taekwondo pour les réfugiés de tous âges

Écouter /

Des enfants réfugiés syriens dans une rue du camp de Za'atari, dans le nord de la Jordanie. Photo UNICEF/Simon Ingram

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a signé un nouveau partenariat à Genève avec la Fédération de Taekwondo mondiale (WTF) qui permettra à des milliers de réfugiés dans tous les continents de bénéficier de cet art martial et rester en bonne santé.

A travers la nouvelle Fondation humanitaire du taekwondo, la WTF compte fournir des entraîneurs et de l’équipement pour les programmes pilotes de ce sport olympique qui existent déjà dans les camps de réfugiés syriens de Kilis, en Turquie, et de Za’atari, en Jordanie.

Aussi les programmes de taekwondo vont être élargis et proposés aux hommes et femmes réfugiés de tout âge en Colombie, en Éthiopie, au Ghana et en Grèce.

«Le HCR est constamment à la recherche de moyens pour améliorer la vie des réfugiés, et l’accord est une avenue pour le faire”, a déclaré Daniel Endres, directeur des relations extérieures de l'agence onusienne, avant de remercier la WTF de son bénévolat proactif en faveur de l’éducation pour la paix et le sport des réfugiés.

Selon le HCR les projets à Kilis et à Za’atari sont très appréciés. Ils ont aidé les réfugiés à s'occuper, à garder la forme et l’espoir, surtout parmi les jeunes. Un troisième programme a été lancé il y a deux mois à Sindhupalchowk, Népal.

(Extrait sonore : Nora Sturm, chargée de communication; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...