Haïti : l’ONU et ses partenaires jugent important de poursuivre le processus électoral entamé en 2015

Écouter /

Des électeurs haïtiens votent au second tour des élections législatives et sénatoriales et au premier tour du scrutin présidentiel, dans la capitale d'Haïti, Port au Prince, le 25 octobre 2015. Photo: ONU/MINUSTAH/Logan Abassi

A l’occasion d’une rencontre mercredi avec le Président provisoire haïtien, Jocelerme Privert, l’ONU et ses partenaires en Haïti ont souligné combien il était important de poursuivre le processus électoral entamé en 2015, a indiqué la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Lors de cette rencontre avec le président provisoire, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU, Sandra Honoré, et les membres de la communauté internationale en Haïti, ont discuté de l’état des lieux de la mise en œuvre de l’Accord politique du 5 février 2016 qui prévoit la continuité institutionnelle.

Mi-février, l’ONU et ses partenaires avaient salué l’élection par le Parlement haïtien de Jocelerme Privert en tant que Président provisoire, une semaine après le départ du Président sortant, Michel Martelly.

Selon la presse, Jocelerme Privert doit occuper la fonction de Président provisoire pendant 120 jours. Michel Martelly a achevé à son mandat sans transmettre le pouvoir à un successeur le 7 février 2016, sur fond d’accusations de fraudes massives lors de l’élection présidentielle dont le premier tour de scrutin avait eu lieu en octobre 2015. Le second tour de l’élection, prévu le 24 janvier 2016, avait ensuite été reporté suite à des manifestations violentes et un refus de participer de l’opposition.

 

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...