Gestion des conflits : «l’Afrique ne peut ignorer le rôle des femmes», déclare Tete Antonio au nom de l’UA

Écouter /

Tete Antonio, Observateur permanent de l’Union africaine auprès des Nations Unies (Crédit photo : ONU/Evan Schneider)

A New York, le Conseil de sécurité débat ce lundi du rôle des femmes dans la prévention et le règlement des conflits en Afrique. Un échange d'idées organisé sous l'égide de l'Angola qui préside le Conseil au mois de mars. Parmi la cinquantaine d'orateurs, à noter l'intervention de Tete Antonio, l'Observateur permanent de l'Union africaine auprès des Nations Unies, qui a estimé qu'il reste beaucoup à faire pour assurer une participation équitable des femmes dans la prévention, la gestion et la résolution des conflits. « L’Afrique ne peut se permettre d’ignorer le rôle des femmes, si elle veut réaliser la vision d’un continent intégré, prospère et pacifique, » a souligné Tete Antonio.

L'Observateur permanent a fait valoir que le « rôle des femmes dans la prévention et la résolution des conflits doit être une réalité plutôt qu'une déclaration qui remonte à plusieurs décennies. Notre discours sur cette question doit cesser de regarder les femmes simplement comme des victimes, mais plutôt reconnaître et encourager leurs capacités démontrées à faire partie des efforts de paix et de développement, » a-t-il fait remarquer.

Selon lui, les expériences de nombreux pays ont clairement montré que la paix durable ne peut être atteinte et la reconstruction ne réussira jamais si la moitié de la population est exclue et marginalisée. Pour citer un exemple, il y a lieu de rappeler le rôle décisif joué par les femmes au Libéria lors de la signature de l’Accord de paix d’Accra en 2003 grâce aux efforts du mouvement « Action de masse des femmes du Libéria pour la paix ».

L'Observateur permanent a également mis en exergue le fait qu'en janvier 2014, l’Union africaine est devenue la première organisation continentale à nommer un Envoyé spécial sur les femmes, la paix et la sécurité, avec le mandat spécifique de « veiller à ce que les voix des femmes et des enfants, en particulier ceux touchés par les conflits sont entendues et de défendre au plus haut niveau la participation légitime et la contribution des femmes aux résolution des conflits et à l'instauration de la paix. »

(Extrait sonore : Tete Antonio, Observateur permanent de l'Union africaine auprès des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...