Conseil des droits de l'homme : renouvellement du mandat des enquêteurs sur la Syrie et Commission de suivi sur le Soudan du Sud

Écouter /

Le Conseil des droits de l'homme a décidé, hier nuit à Genève, de proroger d’un an le mandat du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en République islamique d’Iran. Idem pour le mandat de l'Expert pour la République populaire démocratique de Corée. L'organe onusien a également renforcé son suivi face aux nombreuses violations dénoncées au Soudan du Sud avec le lancement d’une Commission d'enquête pour un an renouvelable. Le Conseil a aussi prorogé le mandat des enquêteurs de sa Commission sur la Syrie.

 

Alors que le premier round des pourparlers de paix sur la Syrie s'achève aujourd'hui à Genève, le Conseil des droits de l'homme a adopté très tard hier nuit, une résolution soulignant l'importance de ces discussions intersyriennes. L'Organe onusien demande aux différentes parties de parvenir à une véritable transition politique fondée sur le Communiqué de Genève. Mais toute solution politique ne devrait pas se faire sans reddition des comptes. Dans ces conditions, le Conseil a prorogé d'un an le mandat de sa Commission d’enquête sur la Syrie. Ce texte a été soutenu par 27 pays, 14 abstentions et 6 voix contre dont celles de la Chine et de la Fédération de Russie.

Le Conseil a également décidé de proroger d’un an le mandat du Rapporteur spécial sur la situation des droits humains en République populaire démocratique de Corée. Une résolution adoptée sans vote.  L'ONU va aussi mettre sur pied un groupe de deux experts indépendants qui aideront le rapporteur spécial dans sa mission d'établir la responsabilité liées aux violations des droits de l’homme commises à Pyongyang, en particulier dans les cas où de tels abus constituent des crimes contre l’humanité.

Autre pays, autre source de préoccupation du Conseil, le Soudan du Sud, avec le lancement d’une Commission d'enquête pour un an renouvelable. Le texte a été approuvé sans vote. La Commission sera constituée de trois membres. Il faut juste rappeler que l'ONU avait dénoncé récemment des abus particulièrement choquants au Soudan du Sud illustrés par plus de 1.300 viols observés dans le seul Etat d'Unity.

(Correspondance d'Alpha Diallo à Genève pour la Radio des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...