À Baghdad, Ban Ki-moon présente un plan stratégique pour combattre Daesh

Écouter /

Le Conseil des représentants de l’Iraq lors de l’intervention du Secrétaire général, Ban Ki-moon. Photo: MANUI

Le Secrétaire général s'est rendu samedi en Iraq, où il a présenté un plan stratégique en cinq points pour combattre Daesh. Ban Ki-moon a également présenté ses condoléances aux proches des victimes de l'attentat suicide perpétré vendredi dans un stade d'Iskanderiyeh, au sud de Baghdad.

Devant le Conseil des représentants, le Secrétaire général a notamment appelé les dirigeants politiques iraquiens à poursuivre leurs efforts pour faire avancer le reconciliation nationale. Il a souligné que la réponse à Daesh doit se fonder sur le respect du droit international, s'inquiétant notamment des informations sur les arrestations arbitraires, meurtres et destruction de propriétés qui seraient perpétrés dans les zones libérées, ainsi que des tentatives d'entraver le retour de personnes déplacées.

Le Secrétaire général a aussi jugé essentiel de répondre aux besoins de développement humain de l'Iraq, un aspect fondamental, selon lui, pour assurer la paix et la sécurité dans le pays. Il a mis la priorité sur les réformes économiques, les mesures de lutte contre la corruption et la diversificiation de l'économie.

Ban Ki-moon a également exhorté les autorités iraquiennes à rétablir l'autorité de l'état au niveau local, la bonne gouvernance et la fourniture de service le plus rapidement possible dans les zones libérées de Daesh.

Le plan du Secrétaire général appelle par ailleurs à la poursuite de la coopération avec la region du Kurdistan, où, selon Ban Ki-moon, la réussite des efforts conjoints de lutte contre Daesh doivent être suivi d'un dialogue sur la cooperation économique et le partage de l'énergie et des revenues. Le Secrétaire général devait se rendre à Erbil plus tard dans la journée.

Près de 20 000 civils ont été tués par le conflit en Iraq entre 2014 et 2015. Trois millions d'Iraquiens ont du quitter leur foyer et 10 millions nécessitent une aide humanitaire d'urgence. En outre, près de 3, 500 femmes, pour majorité membres de la communauté yézidi, sont toujours réduites à l'esclavage par Daesh et soumises chaque jour à des violations horribles.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)