Tir de missile nord coréen: le Conseil de sécurité compte prendre des mesures robustes

Écouter /

Le Conseil de sécurité. Photo: ONU/Devra Berkowitz (archives)

Le Conseil de sécurité a condamné le lancement par la République démocratique populaire de la Corée (RPDC) le 7 février, d'un missile à technologie ballistique, c'est ce qu'a déclaré le Représentant permanent du Venezuela et actuel président du Conseil dimanche, à l'issue des consultations urgentes de l'organe en réponse à cet acte.

Dans une déclaration à la presse, les quinze soulignent que ce lancement et tout autre lancement par la RPDC employant toute techonolgie de missile ballisitique, même dans le cadre d'un programme spatial, contribue au développement des armes nucléaires et constitue une violation des résolutions du Conseil de sécurité de 2009, 2013 et 2016.

Ils ont réaffirmé leur intention d’élaborer des mesures importantes dans une nouvelle résolution du Conseil face aux violations graves et dangereuses des obligations internationales de la RPDC, notamment l'essai nucléaire du 6 janvier et l'utilisation de technologie ballistique lors du lancement du 7 fevrier.

Aussi, le Conseil s'engage à continuer de travailler vers une solution pacifique, diplomatique et politique conduisant à la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

 

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...