Syrie : l’ONU va larguer des colis alimentaires à Deir Ez-Zor

Écouter /

Jan Egeland, Conseiller principal de Staffan de Mistura, Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie (UN Photo/ Alpha Diallo)

Ces dernières 24 heures, 114 camions ont livré de le la nourriture et du matériel médical à 80.000 personnes dans cinq zones syriennes assiégées. C'est ce qu'a déclaré à la presse Jan Egeland, principal conseiller de l’Envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, à l’issue de la deuxième réunion du Groupe du travail sur l’accès humanitaire en Syrie tenue ce jeudi à Genève. Les Nations Unies et ses partenaires humanitaires espèrent venir en aide à plus de quatre millions de personnes qui se trouvent dans des zones syriennes difficiles d’accès, comme Deir Ez-Zor.

« Nous espérons également atteindre les populations vulnérables de Deir Ez-Zor, une ville assiégée par les djihadistes du groupe Etat islamique. Les Nations unies ont l’intention de larguer leurs premiers colis alimentaires dans cette ville de 200.000 habitants.

Le Programme alimentaire mondial a  un plan concret pour mener à bien cette opération compliquée, qui serait, en bien des points, une première en son genre à Deir Ez-Zor.

Plusieurs états supportent cette initiative. La Russie et les Etats-Unis, co-présidents du Groupe de travail sur l’accès humanitaire  en Syrie, ont fait preuve sur ce point d’une coopération excellente ».

A l'issue de cette réunion du Groupe de travail sur l’accès humanitaire  en Syrie, Jan Egeland a fait état de progrès notés « depuis la première réunion tenue il y a une semaine avec les représentants des 17 pays membres du Groupe international de soutien à la Syrie (ISSG) ». Lors de cette deuxième session, « nous avons discuté de la prochaine étape qui est d’atteindre toutes les autres régions assiégées. Il y en a environ 18 et nous devrions y arriver avant la prochaine réunion dans une semaine », a annoncé l'ancien Chef d'OCHA.

L’ONU espère pouvoir livrer de l’aide par route et par avion au demi-million de personnes prises au piège dans toutes les villes assiégées de Syrie d’ici une semaine. Selon le Bureau de la Coordination de l'ONU pour la coordination humanitaire (OCHA), près de 486.700 personnes se trouvent dans des zones assiégées et 4,6 millions dans des zones difficiles d’accès en Syrie.

 

(Extrait sonore : Jan Egeland, Conseiller principal de Staffan de Mistura, Envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...