Syrie : l'ONU procède à un premier largage de 21 tonnes de vivres à Deir Ezzor

Écouter /

 

Stephen O’Brien, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence des Nations Unies (Credit photo: ONU/JC McIlwaine)

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation humanitaire en Syrie. Les quinze ont notamment entendu le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires. Stephen O'Brien, tout en rappelant que cela va faire bientôt cinq ans que la Syrie endure sans discontinuer des violences et des destructions, s'est félicité de l'entrée en vigueur ce week-end d'une cessation des hostilités conclue par les États-Unis et la Russie qui président le Groupe d'appui international à la Syrie.

Le Secrétaire général adjoint et coordonnateur des secours d'urgence des Nations Unies s'est également réjoui de l'augmentation de l'aide humanitaire au cours des trois premières semaines de février qui a permis d'aider 960 000 personnes, soit 48% de plus qu'en janvier. Une aide qui devrait être encore accrue grâce aux opérations de largage aérien entamée ce mercredi.

 

Stephen O'Brien a, en effet, annoncé que dans la matinée, un avion du Programme alimentaire mondial (PAM) a largué une première cargaison de 21 tonnes de matériel à Deir Ezzor. Selon les rapports initiaux de l’équipe du Croissant-Rouge arabe syrien au sol, les palettes ont atterri dans la zone cible comme prévu.

Ainsi, les Nations Unies et leurs partenaires ont jusqu'à présent atteint 110.000 personnes dans les zones assiégées. L'ONU a l’autorisation pour atteindre 230.000 autres personnes, y compris à travers les parachutages à Deir Ezzor. L'Organisation attend toujours une autorisation pour secourir 170 000 personnes supplémentaires.

De façon plus générale, Stephen O'Brien a estimé que le recours au siège et à la famine comme méthode de guerre doit cesser immédiatement. Selon lui, la principale responsabilité d'y parvenir appartient aux parties qui maintiennent les sièges, mais elle est partagée par ceux qui mettent les civils en danger en les utilisant comme des boucliers pour les activités militaires dans les zones assiégées.

(Extrait sonore : Stephen O'Brien, Secrétaire général aux affaires humanitaires)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...