L'ONU préoccupée par la vague de répression contre les médias en Turquie

Écouter /

Une rue animée d'Istanbul, en Turquie. Photo Banque mondiale/Simone D. McCourtie

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a exhorté lundi les autorités turques à respecter les droits fondamentaux des civils lors de ses opérations de sécurité et leur a demandé d’enquêter sans délai sur une fusillade présumée contre un groupe de personnes non armées à Cizre, dans le sud-est du pays, après l’émergence d’une vidéo choquante de cet incident la semaine passée.

Zeid Ra’ad Al Hussein a aussi fait part de sa grave préoccupation face aux informations selon lesquelles le caméraman, lui-même blessé au cours de cet incident, pourrait être arrêté lorsqu’il sortira de l’hôpital. En outre des peines de prison extrêmement sévères ont été requises par les procureurs lors des procès de deux autres journalistes turcs bien connus, le rédacteur en chef du journal Cumhuriyet, Can Dündar, et le chef de son bureau à Ankara, Erdem Gül, a précisé le Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH).

Le Haut-Commissariat a reçu de nombreux rapports sur la dégradation de la situation des droits de l’homme à laquelle sont confrontés les citoyens ordinaires, y compris les enfants, dans le sud-est de la Turquie, en particulier à Cizre, Silopi, Sur et Diyarbakir. Selon Zeid Ra'ad Al Hussein les journalistes et employés des médias sont la cible des autorités, indiquant que cela soulevait la question du respect à la liberté d'expression de la part du gouvernement turc.

(Propos de Cécile Pouilly, porte-parole du HCDH, recueillis par Alpha Diallo)

 

 

Le dernier journal
Le dernier journal
27/09/2016
Loading the player ...