Le Comité des droits de l'enfant exhorte la France à poursuivre les auteurs d’abus sexuels en RCA

Écouter /

Un groupe de femmes déplacées à Bangui, en RCA (archive). Photo: ONU/Evan Schneider

A Genève, le Comité des droits de l'enfant a déclaré jeudi être profondément inquiet des allégations d'abus sexuels par des soldats français de la Force Sangaris, en République centrafricaine (RCA), suite à son examen de la France lors de sa session du 11 au 29 janvier.

Lors d’une conférence de presse sur ces travaux de début d'année, le Comité a affirmé qu'il fallait une tolérance zéro face à de tels comportements.

Selon le Comité, l’État partie doit veiller à ce qu'une enquête soit rapidement et efficacement menée sur les allégations d’abus et d’exploitation sexuels commis contre des enfants en RCA par des soldats français et que les auteurs soient traduits en justice.

Le Comité a également exhorté l’État partie à engager des mesures relatives à la prise en charge des enfants victimes, y compris un soutien psychosocial, une compensation monétaire, ou d’autres réparations.

Aussi le Comité recommande également à l’État partie de renforcer les mesures préventives pour garantir que les droits des enfants soient respectés et protégés.

Enfin le Comité prend note que les enquêtes préliminaires sont toujours en cours, et regrette que l’État partie n'ait pas considéré nécessaire la prise de mesures pour protéger les enfants victimes et témoins d’abus .

(Extrait sonore : Oratrice: Hynd Ayoubi Idrissi, Membre du Comité des droits de l'enfant)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...