La FAO appelle à une action internationale face à la résistance aux antimicrobiens

Écouter /

Une truie et ses porcelets à l’Institut de sciences porcines, en Chine (1970). Photo: ONU/Teddy Chen

Un siècle de progrès en matière de santé humaine et animale risque d'être inversé à cause de la résistance aux antimicrobiens, un phénomène qui présente également des risques pour la sécurité alimentaire.

C'est qu'a averti mercredi l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture qui appelle à un effort coordonné au niveau mondial pour faire face au phénomène.

La résistance aux antimicrobiens est la faculté de certains organismes – souvent des bactéries et des microbes mais aussi des champignons et des parasites – à s’adapter aux médicaments conçus pour les éliminer. Cette résistance est exacerbée par l'utilisation excessive et inappropriée des antibiotiques et autres agents antimicrobiens.

Outre les considérations relatives à la santé humaine, l’émergence de microbes résistants aux antibiotiques et à d’autres produits pharmaceutiques met à risque non seulement la santé animale mais aussi, par voie de conséquence, les moyens d’existence ruraux et la sécurité alimentaire.

Selon la FAO, la prévalence de la résistance antimicrobienne dans le secteur agricole est généralement plus forte chez les espèces animales élevées dans les systèmes de production intensive. Et il importe aussi d’aiguiller les efforts vers les pays pauvres qui en ont besoin, les risques liés à la résistance aux antimicrobiens semblant particulièrement élevés dans les pays où la législation, la surveillance, la prévention et le suivi sont faibles ou inadéquats

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

Classé sous Crise alimentaire, L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...