Journée mondiale contre le cancer 2016 : « Je peux » réduire le fardeau mondial du cancer

Écouter /

Journée mondiale contre le cancer édtion 2016. (Image: OMS)

Chaque année, environ 400.000 personnes, jeunes et vieux, meurent dans la Région OMS de la Méditerranée orientale à cause du cancer et le cancer est l’une des principales causes de mortalité dans le monde, a souligné l'OMS ce jeudi 4 février, à l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer.

L'édition 2016 de la Journée est placée sous le thème « Je peux » et cherche à souligner comment chacun, en groupe ou individuellement, peut prendre part à la réduction du fardeau mondial du cancer.

Le cancer est une maladie souvent évitable. De nombreux cancers peuvent être prévenus en évitant les principaux facteurs de risque, comme le tabagisme. Un nombre significatif de cancers peuvent être soignés par la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie surtout s’ils sont détectés suffisamment tôt.

Dans son message pour cette Journée contre le cancer, le Secrétaire général des Nations Unies a appelé a faire « faire plus » pour mettre un terme aux trop nombreuses tragédies que provoque le cancer.

« Environ un tiers des cancers peuvent être prévenus, et d'autres peuvent être guéris s'ils sont diagnostiqués et traités suffisamment tôt. Et quand leur cancer a atteint un stade avancé, les patients devraient pouvoir bénéficier de soins palliatifs », a s affirmé an Ki-moon.

Cancer est un terme général appliqué à un grand groupe de maladies qui peuvent toucher n’importe quelle partie de l’organisme. L’une de ses caractéristiques est la prolifération rapide de cellules anormales qui peuvent essaimer dans d’autres organes, formant ce qu’on appelle des métastases.

Chaque année le 4 février, pour la Journée mondiale contre le cancer, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) soutiennent l'Union internationale contre le cancer (UICC) pour promouvoir les moyens de faire reculer la charge de morbidité imputable à cette maladie.

(Interview: Dr.Andreas Ullrich, expert de la Divisions des Maladies non transmissibles à l’OMS; prospos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...