Haïti: Ban Ki-moon salue la conclusion d’un accord politique garantissant la poursuite du processus électoral

Écouter /

Des membres du Conseil électoral provisoire haïtien transportant du materiel electoral, s’apprêtent à regagner la capital Port-au-Prince, avec l’aide de la MINUSTAH, pour procéder au dépouillement des voix (août 2015). Photo: ONU/Logan Abassi

Le Secrétaire général a salué l’accord conclu par les acteurs politiques haïtiens qui prévoit des dispositions immédiates pour préserver la continuité institutionnelle du pays, ainsi qu’une feuille de route pour la conclusion rapide du cycle électoral en cours.

Dans une déclaration publiée dimanche, Ban Ki-moon appelle aussi tous les acteurs concernés à veiller à sa mise en œuvre afin pour assurer le transfert démocratique du pouvoir à des représentants élus.

L'Accord politique pour la continuité institutionnelle en Haïti a été adopté à la fin du mandat du Président de la République Michel Martelly, un mandat qui s'est achevé en l’absence d’un président élu.

L’Accord conclu permettra non seulement la stabilisation des institutions haïtiennes, mais aussi de parachever le processus électoral avec l’organisation, le 24 avril 2016, du deuxième tour de l’élection présidentielle, des élections législatives partielles et des élections locales.

Suite à son adoption, la Représentante spéciale du Secrétaire général en Haïti, Sandra Honoré, et les membres de la communauté internationale dans le pays, avaient d'ailleurs estimé que celui-ci marque une étape cruciale dans la recherche d’une solution aux défis politiques auxquels Haïti est confronté.

Le second tour de l’élection présidentielle haïtiennes, qui devait initialement se dérouler le 27 décembre 2015, était prévu le 24 janvier. Il a été une nouvelle fois reporté sur fond de manifestations violentes et du refus de participer de l’opposition.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

Classé sous L'info, Secrétaire général.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...