Guinée-Bissau : la présence de l'ONU renouvelée sur fond d'inquiétude

Le Conseil de sécurité des Nations Unies (UN Photo/Mark Garten

Fin de mois chargée pour le Conseil de sécurité. Les quinze ont tenu ce matin, pas moins de quatre séances, dont l'une sur la Guinée-Bissau, marquée par l'adoption de la résolution 2267. Un texte qui autorise notamment le renouvellement du mandat du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau jusqu’au 28 février 2017.

La résolution 2267, adoptée à l'unanimité, souligne aussi un certain nombre d'inquiétudes reprises par le Représentant permanent du Sénégal, Fodé Seck, lors de sa présentation du projet de résolution.

Le Conseil a de nouveau exprimé sa préoccupation face aux tensions politiques et institutionnelles entre le Président de la République, le Premier Ministre, l’Assemblée nationale populaire et les leaders politiques qui entravent considérablement l’évolution des reformes en cours.

Dans ce cadre, Fodé Seck a souligné que le texte adopté a mis l’accent particulier sur l’impératif du respect des principes démocratiques, de la séparation des pouvoirs, de l’État de droit, l’importance de la réconciliation nationale, d’un dialogue inclusif, de la bonne gouvernance, de la justice et de la lutte contre l’impunité.

En outre, le Conseil a salué la non-interférence des forces de défense et de sécurité dans la situation politique ainsi que le comportement pacifique de la population bissau-guinéenne.

 

En revanche, le diplomate sénégalais a fait remarquer que la résolution adoptée rappelle le défi que constitue le trafic de drogue ainsi que la criminalité transnationale en Guinée-Bissau et dans la sous-région et invite les autorités bissau-guinéennes à réviser et à mettre en oeuvre la 1égislation et les mécanismes nationaux en vue de lutter contre ce fléau. Fodé Seck a également fait observer que le texte demande au Secrétaire général de s’assurer que le BINUGBIS, le Bureau des Nations Unies, continue d’apporter son assistance, en particulier son expertise, à la Guinée-Bissau et d’inclure dans son prochain rapport une évaluation sur les progrès réalisés en matière de lutte contre le trafic de drogue.

 

(Extrait sonore : Fodé Seck, Représentant permanent du Sénégal auprès des Nations Unies)

 

Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...