Drogue: Ban Ki-moon appelle à envisager des alternatives à l’incarcération

Écouter /

Un sachet de cocaine faisant partie d’une saisie de drogue en Haït (2012). Photo: ONU/Victoria Hazou

Face au problème mondial de la drogue, le Secrétaire général, Ban Ki-moon a encouragé les nations et la société civile à envisager toutes les options pour faire face au fléau, parmi elles, les alternatives à l'incarcération ou aux sanctions pour des offenses mineures appropriées; un meilleur accès aux substances contrôlées pour soulager la douleur et la souffrance; et la promotion de moyens de subsistance alternatifs pour les agriculteurs vulnérables et leur famille.

Ban Ki-moon, qui participais, mercredi, au Siège, à une réunion préparatoire de la session extraordinaire de l'Assemblée générale sur le problème mondial de la drogue, qui doit se dérouler du 19 au 21 avril, a souligné que le respect des droits des personnes, surtout des plus vulnérable et de leurs communautés, doit être la priorité.

« Réponde au problème mondial des drogues illicites est un élément important pour promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable », a-t-il notammnet affirmé, soulignant par ailleurs le lien entre les drogues illicites, la corruption et le terrorisme. Il s'est aussi inquiété des ravages provoqués par la dépendance.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...