Conseil de sécurité : l’OSCE prône une coopération étroite

Écouter /

Le Conseil de sécurité Photo: ONU/Loey Felipe

Le Conseil de sécurité s'est réuni ce matin pour entendre l'exposé du nouveau Président en exercice de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Devant les Quinze, le Ministre des affaires étrangères de l'Allemagne, Frank-Walter Steinmeier, qui a pris ses fonctions à la présidence de l'OSCE début janvier, a affirmé que l'intégrité territoriale et la souveraineté égale des nations étaient des principes directeurs face à un monde miné par les crises violentes y compris sur le continent européen.

Selon le diplomate allemand une coopération étroite s'impose entre l'ONU et l'OSCE, deux organisations qui proposent « les meilleur outils dont nous disposons pour forger un ordre international basé sur des règles ».

« Les développements dans et autour de l’Ukraine ont montré combien l’OSCE est indispensable, lorsqu'il s'agit d'«unir nos forces pour maintenir la paix et la sécurité internationales », comme le préconise la Charte des Nations Unies. Sans l’OSCE, et en particulier les hommes et les femmes courageux de la Mission de surveillance spéciale, nous n’aurions pas fait les progrès militaires que nous avons vus en matière de désescalade et de retrait des armes », a souligné Frank-Walter Steinmeier.

Le diplomate allemand déclaré que l'OSCE restait cependant, profondément préoccupée par les violations persistantes du cessez-le-feu et la restriction de l’accès pour la Mission, ajoutant qu'il croyait « fermement que la mise en œuvre des accords de Minsk est le seul moyen vers une solution politique durable ».

Le Président de l'OSCE a également évoqué les crises prolongées, telles celle entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, ou encore en Géorgie, et évoqué et la nécessité d'agir pour avancer leur résolution.

Aussi Frank-Walter Steinmeier a signalé que la prévention des conflits armés était une mission commune à l'ONU et l'OSCE. Il a appelé à renforcer les capacités de l'OSCE dans ce domaine, allant des alertes précoce, à la gestion de crise et à la consolidation de la paix.

Aussi le Ministre allemand a souhaité que la question de la migration figure de façon plus importante dans l'ordre du jour commun des deux organisations internationales.

Enfin le Président de l'OSCE a déclaré qu'il fallait tout le possible pour que la paix retourne en Europe et que l'ONU et l'OSCE devaient y œuvrer ensemble.

(Extrait sonore : Frank-Walter Steinmeier, MAE Allemagne et actuel Président de l'OSCE)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...