Centrafrique : une experte de l’ONU va évaluer la situation des droits de l’homme après l’élection

Écouter /

L'Experte indépendante sur la situation des droits de l'homme en République Centrafricaine, Marie-Thérèse Keita Bocoum. Photo ONU/Jean-Marc Ferré

L’Experte indépendante sur la situation des droits de l’homme en République centrafricaine (RCA), Marie-Thérèse Keita Bocoum se rendra pour une mission de suivi sur place du 1er au 10 mars 2016 afin d’analyser la situation des droits de l’homme dans le pays, au lendemain du second tour de l’élection présidentielle.

Durant sa mission de dix jours, l’experte prévoit de rencontrer des autorités gouvernementales, législatives et judiciaires ainsi que les représentants du système des Nations Unies, des organisations non gouvernementales et le corps diplomatique pour faire le point sur la situation et les développements depuis les violences meurtrières de septembre-octobre dernier.

Le 3 mars, Marie-Thérèse Keita Bocoum prononcera une allocution lors de l’inauguration officielle du centre de recherche en droits humains et gouvernance démocratique de l’université de Bangui. Par ailleurs, Marie-Thérèse Keita Bocoum compte consulter la Mission de maintien de la paix en Centrafrique (MINUSCA), les ambassades des pays concernés ainsi que le gouvernement pour connaître les mesures prises, en matière de lutte et de prévention d'abus sexuels, et de protection des victimes.

L’Experte indépendante compte également se rendre à l’intérieur du pays et à la prison centrale de Ngaragba pour évaluer la situation de la prison après l’évasion de nombreux détenus fin septembre 2015.

Marie-Thérèse Keita Bocoum rendra compte de ses conclusions sur la République Centrafricaine le 21 mars 2016 au Conseil des droits de l’homme.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

Le dernier journal
Le dernier journal
30/05/2016
Loading the player ...